11 juillet 2016

UNE DÉMARCHE RESPONSABLE

petite-filleOK

Toute personne avisée confirmera que L’impact « zéro » sur l’environnement n’existe pas. L’important est d’adopter un comportement, des process, visant à réduire au maximum ces impacts.

Capoverde s’est appliqué à développer des supports dédiés à l’impression numérique grand format,  les plus respectueux possibles de l’environnement, compte tenu des moyens techniques actuels existants, mis à notre disposition.
Toutefois, nous continuons notre R&D, réalisons une veille technologique et de terrain, afin de pouvoir faire évoluer notre gamme « matières » avec de nouvelles solutions toujours moins impactantes et plus respectueuses de l’environnement.

POURQUOI NOS MATIÈRES

Nos matières ont été élaborées comme l’alternative aux bâches PVC et polyesters conventionnels.
Les polyesters conventionnels utilisés actuellement sur le marché, sont fabriqués à base de pétrole.
 Ils sont le principal responsable des émanations de phtalates sur la planète et contribuent, entre autres, à la baisse de la fertilité masculine mondiale. (Source : étude de Human Reproduction -usa mars 2012 et étude française décembre 2012).

LES BACHES PVC CONSTAT EUROPÉEN

Recyclage des bâches PVC :
L’impression sur  des polyesters conventionnels (bâches PVC) a généré en 2012 au niveau européen 500 000 tonnes de déchets PVC (1.9 milliards de m² imprimés) ce qui correspond à 125 fois le volume de la tour Eiffel ou 6000 semi-remorques remplis de bâches PVC imprimées à incinérer (soit une distance de Lyon à valence).
Seulement 0.05 % de ces déchets ont été recyclés, soit 1 bâche sur 2000.

STOP AU GREENWASHING

ECOCERTAfin d’offrir une totale transparence, de garantir et d’avérer tout le process de fabrication éco-conçue de nos matières, de ne pas être en auto-proclamation, de lever tout doute de greenwashing, nos matières capotoile sont contrôlées et labellisées ECOCERT ERTS.

Définition : Le terme anglophone greenwashing  désigne l’utilisation abusive de l’argument écologique dans une communication, dans le but de donner une image plus « verte » d’un produit ou d’une organisation.

Aujourd’hui de nombreuses entreprises vantent les vertus écologiques de leurs produits, que ce soit à travers la publicité, les relations presse ou encore leurs emballages, car elles savent que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la protection de l’environnement. Le problème est que dans de nombreux cas, ces arguments sont exagérés, voire sans fondements s’ils ne sont pas accompagnés d’actions véritables en faveur de l’environnement.
Le greenwashing peut prendre différentes formes : l’entreprise peut jouer sur les mots ou sur les visuels utilisés, présenter des arguments vagues, ou encore donner des informations difficiles à vérifier.
L’une des conséquences du greenwashing est qu’il contribue à instaurer une confusion dans l’esprit des consommateurs, qui ont du mal à distinguer le vrai du faux. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à devenir méfiants vis-à-vis des produits présentés comme respectueux de l’environnement, ce qui pénalise les entreprises qui font de réels efforts dans ce domaine !

Synonymes : écoblanchiment , verdissement d’image, blanchiment écologique, désinformation verte,  mascarade écologique, abus d’argument écologique.

DÉFINITION ÉCO-CONCEPTION

www.developpement-durable.gouv.fr
www2.ademe.fr
www.eco-conception.fr